L’athénée en mode «européen et numérique»

Classé dans : Lettres d'information | 0

 
Lettre d’information 49/2011 – 18.10.2011

Nos jeunes connaissent mieux le manuel de leur GSM, le fonctionnement d’Internet que leurs cours ? Il ne tient peut-être qu’à l’école d’en faire une chance ! L’Athénée royal d’Ans se lance dans un projet européen « Comenius » pour intégrer ces nouvelles technologies dans les pédagogies.

Début octobre, une délégation de notre école, conduite par le Préfet des études, était à Viladecans, petite cité industrielle à un jet de pierre de Barcelone. Dans la salle de classe, les élèves suivent avec passion le cours de géographie. Sur le tableau interactif, les cartes virevoltent tandis que les planètes livrent leurs secrets. A l’appel du professeur, ils sortent tous de leur cartable un… ordinateur ! Viladecans est une école pilote : depuis trois ans déjà, chaque élève vient au cours muni d’un mini-pc, acheté via l’établissement. Ils s’attellent aux exercices interactifs, évoluent à leur propre rythme puisque, grâce à l’outil informatique, la pédagogie différenciée est une réalité simple à mettre en place. Les résultats seront envoyés automatiquement par mail au prof qui peut développer stratégies et remédiations.

Cinq pays européens autour de l’ordinateur

Début octobre, l’Athénée d’Ans a ainsi conclu un partenariat européen, via le programme « Comenius », pour l’utilisation et la démocratisation des nouvelles technologies dans les écoles. France, Italie, Turquie, Espagne et Belgique se rencontreront pendant deux ans avec un projet concret pour que ces nouveaux outils d’enseignement soient utilisés à bon escient et soient accessibles à tous.

L’Athénée d’Ans participe à ce projet multilatéral grâce à ses multiples expériences sur le sujet. À Ans, les locaux sont équipés de tableaux blancs interactifs (TBI) et l’école profite d’un parc informatique exceptionnel comptant un ordinateur pour trois élèves dont 40 Mac flambant neufs et, affaire en cours, des « tablettes numériques » pourraient faire leur entrée dans les classes prochainement (ce projet « UN pour UN » sera bientôt décrit sur le site). Forte de ces expériences et projets, notre établissement est à même de comparer ces nouvelles approches pédagogiques avec ce que vivent les collègues européens. Confrontés à d’identiques changements de comportements scolaires, les professeurs semblent être dans le même bain, quel que soit le pays où ils enseignent.

L’école de demain, c’est… aujourd’hui !

Ce partenariat est donc une véritable porte ouverte sur l’école de demain : mise en place d’une plate-forme commune où échanger matériels didactiques, conseils et solutions, poids dans les discussions avec les décideurs politiques et les maisons d’édition quant aux réels besoins sur le terrain,…
Le projet se jouera sur deux ans pour des résultats concrets à court terme. Des Professeurs de l’Athénée royal d’Ans se rendra dans chaque pays partenaire pour découvrir les astuces de tous et accueillera également la délégation chez lui. La prochaine étape sera la Turquie, le pays où la municipalité a offert à chaque élève un mini-pc, où le gouvernement pourvoira tous les élèves de dix ans d’une tablette informatique, mais aussi où les professeurs se sentent bien démunis pour adapter leurs cours à ce déferlement de technologies.

Pas de doute, l’Athénée d’Ans se lance avec ce partenariat Comenius dans un chantier énorme, mais ô combien excitant !

Les autres éditions des Lettres d’information sont disponibles dans la rubrique Archives.

Charte Ar Ans1

Document mis à jour le 18.10.2011