Lisez également:

UN PROJET AXE SUR LA CITOYENNETÉ

LES VALEURS

Les valeurs sont premières dans tout projet axé sur la citoyenneté. Nous les replaçons donc en tête de notre dessein, conscients que ce sont sur elles qu’il faut bâtir l’ensemble de notre projet.

A)LA CONNAISSANCE

Si l’ignorance est un mal, la connaissance peut facilement être détournée au profit d’intérêts  malsains. Elle sera donc, via ses diverses disciplines (les connaissances), mise au service de l’homme, porteur et acteur d’humanité.

La maîtrise des savoirs

Dans une société de plus en plus complexe, l’importance des connaissances est devenue primordiale pour le développement humain. Parce que chaque discipline vise à l’excellence, la maîtrise des savoirs devient donc, en toute logique, une valeur poursuivie par l’ensemble de l’équipe éducative.

La maîtrise des outils

Dans une société où une économie de la connaissance se développe de plus en plus, où l’accès aux outils permettant sa diffusion devient un enjeu sociétal, il était important pour l’école, soucieuse de l’égalité des chances, de donner à nos élèves la maîtrise de ceux-ci. Mais la maîtrise des outils reste aussi celle de tous les outils où l’intelligence de la main ne le cède en rien à l’intelligence des savoirs intellectuels.

Le numérique et ses différents outils (TBI, tablettes…)

  • L’Athénée royal d’Ans occupe une place spécifique dans le paysage scolaire local par son souci constant d’introduire dans ses pratiques pédagogiques des outils numériques performants et évolutifs. La plupart des locaux sont ainsi équipés de Tableau Blancs interactifs, le ratio élèves/ordinateurs est de 2 pour 1 et plus de 200 tablettes numériques sont mises à disposition des élèves.
  • Dans ce qui constitue certainement la troisième révolution mondiale (après les inventions de l’écriture puis de l’imprimerie), l’équipe éducative se forme constamment à l’utilisation de ces nouveaux outils et à l’impact qu’ils peuvent avoir sur les modes d’acquisition des savoirs chez les adolescents.

Les manuels scolaires

Parallèlement au soutien numérique, un ensemble de manuels scolaires labellisés par les services généraux de l’inspection est régulièrement renouvelé grâce au soutien octroyé par la Fédération Wallonie Bruxelles et à l’aide de l’Amicale.

Les ateliers, les laboratoires scientifiques, le laboratoire de langues…

Ces différents locaux font également l’objet d’une mise à jour permanente grâce, notamment, au soutien du Fonds d’équipements techniques de la Fédération Wallonie Bruxelles et du FEDER.

B) LA CRÉATIVITÉ

Déjà appréhendée comme une réelle valeur en soi par quelques-uns, déjà mise en pratique au sein de l’établissement par plus d’un acteur, tant dans les pratiques pédagogiques que dans la gestion de l’école, nous voulons lui donner encore une plus grande visibilité en la mentionnant au rang des valeurs de notre école.

Des formations spécifiques sont ainsi annuellement proposées, sur base volontaire ou conseillées aux enseignants qui veulent aider leurs élèves à « oser imaginer hors du cadre »!

C)LA CITOYENNETE

HOMO INSTRUMENTUM HUMANTTIS

(L’HOMME EST L’INSTRUMENT DE L’HUMANITE)

La citoyenneté, nous la comprenons comme un service que l’homme rend à l’humanité : un homme instrument de l’humanité. Sans vouloir épuiser toutes les ressources de cette maxime, nous chercherons à promouvoir, entre autres choses, les deux états d’esprit suivants.

    • L’esprit critique

Il n’y a pas de vraie citoyenneté sans esprit critique. L’examen rationnel des situations, l’objectivité, l’impartialité, la capacité à savoir se remettre en question sont autant de garants pour le développement d’une société basée sur la justice.

  • L’esprit d’équipe

L’esprit critique seul peut avoir un effet dissolvant, subversif par rapport à l’ordre établi. Il a besoin d’être en dialogue avec l’esprit d’équipe qui assure l’unité d’action et la convergence des forces sociales.

D) LE RESPECT

C’est une valeur qui peut sembler ringarde, réactionnaire ou conformiste. Et pourtant, nous la jugeons nécessaire pour le bien-être de tous, pour le bon fonctionnement d’une entité où près d’un millier d’élèves et une centaine de membres du personnel se côtoient chaque jour. L’école est le reflet de la société. Mais en retour, elle tente aussi de l’influencer par l’apprentissage d’un code de conduite où l’éducation se mêle à l’instruction.

Des personnes

Certes, le respect des personnes passe par le refus des délits de toutes sortes que nous combattons quotidiennement. Mais elle est avant tout une éducation à la dignité de l’être humain.

Des biens

Il ne s’agit pas de mettre sur le même pied les personnes et les biens, ni de lutter seulement contre les déprédations ou les vols. Nous entendons aussi donner aux biens, collectifs comme personnels, leur dimension d’utilité sociale et humaine.

De l’environnement

Que ce soit sur le site propre de l’école, ou en relation avec la planète de plus en plus mise à mal par son exploitation forcenée, l’école promeut une gestion responsable des ressources naturelles.

E) L’ÉGALITE DES CHANCES

L’égalité est une valeur proche de la justice sociale. Tous les élèves ne partent pas du même pied, n’ont pas le même indice socio-économique. Cette inégalité foncière, nous entendons la combattre par le soin que nous apportons à élever chaque élève sur un socle solide de compétences partagées.

La mixité sociale

Le premier instrument de cette égalité des chances consiste à favoriser la mixité sociale afin que les plus faibles soient hissés vers le haut par les plus forts. Tant à l’intérieur des classes qu’entre les différentes filières existantes au sein de l’école, l’équipe éducative mise sur la rencontre entre élèves d’origines et de niveaux différents. Des activités en commun, le refus de la ségrégation, des lieux affectés à l’ensemble des élèves ont cet objectif pour but.

La lutte contre le redoublement

Le second instrument au service de l’égalité des chances est la lutte contre le redoublement qui ajoute de l’inégalité aux inégalités originelles. Lutter contre le redoublement est une valeur humaniste quand elle permet à l’élève de gagner du temps, lui épargne le sentiment d’échec, l’aide à trouver plus vite sa place au sein de la société.
Lisez également :

Lire Charte de l’enseignement officiel.
Lire Règlement d’ordre intérieur.

Retour au sommaire de Philosophie éducative.


Document mis à jour le 07.07.2015