Mission: échec à l’échec !

Classé dans : Lettres d'information | 0

 
Lettre d’information 20/2013 – 13.03.2013

Les ateliers « Echec à l’Echec », initiés par les Jeunesses Scientifiques de Belgique ont pour but d’aider les jeunes en difficulté scolaire. C’est aussi pour eux l’occasion de se préparer aux examens de juin ou de septembre mais aussi de synthétiser les connaissances acquises ou d’anticiper les savoirs ultérieurs. Des techniques de travail spécifiques à chaque cours sont également abordées.

Ces ateliers s’adressent aux étudiants du secondaire, quel que soit le réseau d’enseignement fréquenté, qui désirent renforcer l’une ou l’autre matière ou qui ont un ou plusieurs examens de passage. Le fait que l’enseignant n’est pas la personne qui sanctionnera le jeune fait que ce dernier osera plus « montrer » ce qu’il ne comprend pas. La relation entre l’élève et l’enseignant gagne en confiance mutuelle.

Des ateliers destinés aux élèves qui terminent l’enseignement fondamental sont également organisés. Leur but essentiel est de préparer les élèves à l’enseignement secondaire en mathématiques et français. Les périodes durent 1h 15. Les ateliers se déroulent pendant les vacances de Pâques du 8 au 12 avril inclus, notamment dans les locaux de l’Athénée Royal d’Ans.

Attention. Les inscriptions se font via l’organisateur, les Jeunesses Scientifiques de Belgique. Les documents d’inscription sont disponibles dans les écoles ou téléchargeables sur le site des JSB. L’inscription peut aussi se faire directement en ligne.

Les enseignants proviennent de tous les réseaux d’enseignement et sont groupés par année scolaire et par discipline. Les groupes sont limités à 10 étudiants. Les ateliers ne sont pas des cours donnés ex-cathedra, mais une réponse aux problèmes de chaque jeune. Des applications de difficulté croissante sont proposées. Nous avons pu constater l’efficacité de l’individualisation des apprentissages. Ce système permet de suivre exactement le programme de chaque étudiant. Le travail individualisé permet de « secouer » de la meilleure façon la nonchalance de certains élèves. Les lacunes et incompréhensions propres à chacun sont très vite détectées et peuvent être comblées par d’autres exercices plus spécifiques.

Les étudiants arrivent parfois fort découragés, mais ils bénéficient chacun d’une attention individualisée, ils reprennent ainsi petit à petit confiance en eux, acquièrent un pouvoir de concentration, un sens du dialogue qui souvent est manquant. Le fait d’être en petits groupes permet au jeune de se rendre compte qu’il n’est pas le seul à avoir un échec, que d’autres ont des lacunes et tous n’ont pas de lacunes dans les mêmes domaines. Ceci permet, dans certains cas, de faire expliquer certaines notions par un jeune à ses condisciples. La valorisation est alors très importante et ceux qui reçoivent l’information osent poser plus de questions. La supervision par le professeur étant toujours indispensable.

Contact: JSB, Avenue Latérale 15-17, 1180 Bruxelles, 02/537 03 25.


Les autres éditions des Lettres d’information sont disponibles dans la rubrique Archives.

Charte Ar Ans1

Document mis à jour le 13.03.2013