Breendonck édition 2015

Classé dans : Lettres d'information | 0

 

 

breendonk2015-5
 
Lettre d’information 33/2015 – 26.06.2015
 

Comme chaque année et dans le cadre de notre projet d’établissement, les élèves de 6G, 6Tbio, 6Tea et 7P ont visité, ce 19 mai, le camp de Breendonk. En 1940, ce sont des Juifs, en majorité, qui y sont détenus avant d’être transférés vers d’autres camps. Très vite le nombre de prisonniers politiques et de résistants augmente, le fort de Breendonk sert alors de camp de transit avant la déportation, via Malines et la caserne Dossin, vers Auschwitz ou Ravensbruck.

Avant d’être transférés, les résistants sont interrogés, maltraités et torturés dans le bunker, un ancien magasin à poudre reconverti en salle de supplices dès 1942. Le professeur L.-E Halkin dans A l’ombre de la mort écrit ceci : « Ce qui fait de Breendonk le plus dur des camps, c’est la terreur judiciaire systématiquement entretenue. On savait qu’on était là « pour parler » et que la discipline du camp devait « nous faire parler ». Breendonk comptera jusqu’à 3532 détenus. Peu survivront à la guerre et aux maltraitances de Breendonk ou des autres camps par lesquels ils passeront. Au fort de Breendonk, près de 200 prisonniers seront exécutés.

Le vendredi 22 mai, ces mêmes élèves ont passé leur après- midi avec Monsieur Paul Sobol, un des derniers rescapés encore en vie du camp d’Auschwitz. Invité par Line Duquesne, élève de 6G et lauréate 2014-2015 du concours de dissertation organisé par la Fondation Auschwitz, Monsieur Sobol a longuement expliqué sa vie avant les camps, son arrestation, la vie dans les camps et sa vie après les camps. Il a insisté non sur les souffrances endurées mais sur sa détermination à vivre en dépit des horreurs subies, il a parlé de cette force qu’il allait chercher au fond de lui- et qu’il appelle Nelly, du nom de la jeune fille dont il était amoureux avant d’être arrêté- force qui ne l’a jamais quitté et qui fait, qu’aujourd’hui encore, à 89 ans, il continue, quasi quotidiennement, à rencontrer de très nombreux jeunes pour témoigner de la nécessité de ne jamais baisser les bras quel que soit l’ennemi que l’on a en face de soi !

Une formidable leçon de vie qui n’a laissé personne indifférent !
 
Source : Madame Dominique Folini
 

Fichier audio de la publication

 

Breendonck 2015

 


Les autres éditions des Lettres d’information sont disponibles dans la rubrique Archives.

Document mis à jour le 26.06.2015