Edmodo : 4 ans

Le 30 novembre 2001, une nouvelle page commençait pour notre établissement avec le début du projet cyberclasses. Notre établissement s’ancra plus profondément dans l’évolution technologique avec l’arrivée des 2 premiers tableaux blancs interactifs en mai 2010. Une étape supplémentaire est franchie lorsque le label « Ecole numérique » nous est accordé dans le cadre du projet « Ecole numérique ». S’inscrivant dans le projet numérique de notre école, le 19 mai 2013, le projet « Edmodo » est alors approuvé par la direction.
Le numérique fait maintenant partie intégrante de l’univers de notre établissement et c’est dans cette dynamique que sont apparus ces dernières années dans le jargon du web 2 ou web social « les LMS (Learning Management System) ». En français, on parle de gestion du parcours de l’apprenant. Il s’agit, d’une manière générale, d’une plateforme d’apprentissage en ligne dédiée à l’éducation. Ces différentes plateformes reposent toutes sur le même principe : un travail collaboratif entre élèves, entre élèves et professeurs ou encore entre professeurs d’une même équipe pédagogique voire entre professeurs d’établissements scolaires différents. Un LMS est l’élément fondamental pour un e-learning efficace ou plus simplement « l’apprentissage en ligne ».
Edmodo est une de ces plateformes en ligne qui proposent un contrôle d’accès sécurisé, une communication synchrone avec messagerie instantanée ou asynchrone, des espaces de stockage et une gestion des différents comptes des membres de la classe. Ces outils nous proviennent pour la plupart d’outre atlantique. La plupart de ces LMS sont en anglais mais proposent néanmoins une traduction en plusieurs langues dont le français. Enfin dernier point mais non des moindres, ils sont pour la plupart gratuits (du moins dans leur version « light »). Ces LMS ne sont pas open source, on ne peut donc pas accéder au code ni même le modifier comme c’est le cas avec Moodle.
Edmodo se montre particulièrement intéressant pour proposer un accompagnement en distanciel dans le cadre d’un apprentissage hybride. Il nous permet de gérer du contenu, d’accompagner nos élèves au-delà du temps de présence dans l’établissement, de favoriser une pédagogie différentielle en fonction des besoins des apprenants, de favoriser la communication et la collaboration ou encore de mettre en place une classe inversée (flipped classroom).
Edmodo ne demande aucune compétence particulière en informatique pour l’utiliser (non pas besoin d’être « un geek » pour profiter pleinement de cet outil). Il suffit juste de s’inscrire en ligne. Ah j’allais oublier, à l’heure de l’hyper connexion de nos élèves on peut profiter de l’application Edmodo sur les tablettes comme sur les smartphones.
L’interface d’Edmodo n’est pas sans rappeler celle de Facebook. A l’instar du réseau social le plus populaire, Edmodo a fait le choix de la convivialité et tranche avec la sobriété de la plupart des autres ENT. La prise en main d’Edmodo est rapide, intuitive et surfe sur le style des réseaux sociaux. De toute évidence, Edmodo joue la carte affective et cela marche auprès des élèves comme des enseignants ! Le mur sur lequel apparaît les derniers « posts » ou « messages » est particulièrement mis en valeur dans un style épuré mais qui propose néanmoins une palette large de fonctionnalités.
Edmodo est une plateforme qui se montre efficace dans la mise en place d’un travail collaboratif entre pairs. Cette collaboration favorise les échanges et le partage de compétences entre les membres d’un groupe via une communication asynchrone en amont ou en aval de la séance. L’apprenant peut très bien être placé dans une démarche active que ce soit pour la recherche d’informations, le tri de données, la construction d’une synthèse ou encore pour la correction entre pairs. Ces différentes compétences reposent sur une émulation et une entraide entre pairs. Le professeur n’est plus placé comme le seul détenteur du savoir mais comme observateur et accompagnateur du groupe-élèves. Si dans l’enseignement traditionnel le professeur dirige, l’utilisation du numérique au profil de l’apprentissage fait que l’enseignant devient un conseiller et un guide. La plateforme permet d’observer la construction d’un savoir par l’apprenant via les interactions entre les élèves, de voir leur progression comme leurs difficultés, de voir l’implication de chaque membre du groupe dans la résolution d’un objectif commun, de les guider en cas de difficulté ou de doute, de les féliciter pour leur implication y compris avec des badges.
L’outil numérique ici ne sert pas seulement à la prise d’information par l’élève mais également à la création ! Edmodo peut également être utilisé dans le cadre d’un travail collaboratif entre professeurs dans la construction de cours.
Si nos élèves se montrent particulièrement à l’aise pour envoyer un texto en moins de deux secondes à l’aide de leurs deux pouces simultanément, ils se montrent beaucoup moins téméraires pour communiquer dans le cadre d’un travail collaboratif avec un outil en ligne. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, nos élèves ne maîtrisent pas forcément les outils des nouvelles technologies. Les LMS comme Edmodo nous permettent justement d’accompagner nos élèves dans l’acquisition de ces compétences attendues dans le monde contemporain. La communication sur Edmodo repose sur une messagerie asynchrone. Un élève ne peut pas communiquer directement avec un autre camarade mais seulement avec tous les membres de sa classe ou encore de façon plus privée avec son professeur. Tout nouveau post ou message envoyé par un élève apparaît sur le mur du professeur de telle sorte que rien ne peut se faire à l’insu du professeur.
Tout comme les blogs et les sites web, Edmodo propose aux professeurs de pouvoir déposer à l’attention des élèves ou des collègues des ressources. Ces ressources peuvent être des documents, des vidéos ou encore des animations. Il s’agit certainement de l’une des fonctionnalités les plus recherchée par le corps enseignant dans les outils du web. Mais là où Edmodo va plus loin, c’est qu’il propose aux élèves de faire de même. Ainsi les élèves peuvent partager des ressources qu’ils trouvent pertinentes avec leurs camarades ou leurs professeurs, tout comme ils peuvent rendre un devoir à leur professeur. Cette fonctionnalité peut se montrer tout particulièrement efficace au cours d’un travail sur un thème en particulier dans le cadre d’un projet par exemple. Et lorsqu’on dispose d’un compte Google drive, on a également la possibilité de le lier à son compte Edmodo, les élèves pouvant en faire de même.
Si l’utilisation du numérique est utilisée massivement par le corps enseignant pour faire des recherches, construire des cours ou encore déposer des fichiers à destination des élèves ou des collègues, l’évaluation et le suivi personnalisé des apprenants restent encore marginales. Là encore Edmodo se démarque par la diversité de ses fonctionnalités et par sa simplicité. Il vous propose ainsi de faire des devoirs et/ou des questionnaires. Le questionnaire peut prendre la forme d’un QCM, d’un texte à trous, d’un vrai-faux, d’une question ouverte ou encore d’appariements. Petite déception en passant, on ne peut choisir pour le moment, plus d’une réponse juste lors de la création d’un QCM. Edmodo nous laisse ensuite la possibilité de faire un feedback à partir des résultats de nos élèves avec des statistiques. Le professeur peut également déposer un devoir, récupérer les comptes rendus des élèves via la plateforme (différents formats sont possibles, les corriger puis les renvoyer aux élèves avec une correction personnalisée et une approche plus écologique et plus économique grâce à une impression amoindrie).
Non loin de répondre à tous les maux du système éducatif, les LMS peuvent être mis au profit de l’apprentissage de nos élèves. Si bien évidemment l’outil Edmodo ne répond pas à nos désirs de personnalisation, l’essentiel en soi n’est pas l’outil mais bien l’attitude car Edmodo est le fruit de l’évolution numérique, une évolution qui révolutionne chaque jour notre société et qui nous demandera à toutes et à tous tôt ou tard un changement de posture pédagogique.


Document mis à jour le 19.05.2017