Alleur-1994

Le 1er juillet 1990, Monsieur Maurice Wathieu reprenait la direction de l’établissement, devenu alors le Lycée de la Communauté française d’Alleur. L’école subissait de plein fouet la concurrence effrénée que se livraient tous les établissements d’enseignement secondaire des différents réseaux…

La génération des professeurs qui avaient créé, fait prospérer et vivre l’école pendant plus de 30 ans arrivait inéluctablement à l’âge de la retraite: Mesdames Henrion, Rouche, Quéra, Goffin, Fourmy, Denis et Dirick, Messieurs Remouchamps, Marichal, Sourdeau, Remy, Thunus, chef d’atelier, Mouton, économe nous quittèrent.

Il fallait tout remettre en question pour pouvoir faire face aux restrictions qui se préparaient. Il fallait se restructurer et trouver des voies nouvelles qui permettraient à l’école d’opérer sa métamorphose.

Alors, chose admirable, toutes les forces vives de notre école se mirent en oeuvre et redoublèrent d’énergie:

  • l’Association des Parents qui, dès le premier contact, émit le souhait de voir s’établir une école secondaire à 6 ans et fit de cet objectif son principal stimulant d’action;
  • l’Amicale, qui, sous la présidence de Monsieur l’Echevin Pypops, par l’ingéniosité de ses ressources, permit de faire circuler une bonne information et nous fournit des moyens complémentaires;
  • l’Administration de la commune d’Ans chez qui nous trouvâmes toujours compréhension, bon accueil et, en plus du support moral, une aide matérielle très conséquente;
  • les cuisinières, qui lors des diverses manifestations organisées tout au long de l’année et grâce à la qualité quotidienne des repas rendent réputé le restaurant scolaire du Lycée;
  • les femmes et hommes d’entretien qui maintiennent notre cadre de vie et de travail agréable et coquet;
  • les enseignants, enfin, ceux et celles qui étaient chargés de reprendre le flambeau des anciens, des hommes et des femmes, peut-être plus jeunes en âge, mais déjà bien rodés et expérimentés ayant enfin l’occasion de se fixer définitivement après un long périple que connaît tout professeur temporaire.

La conjugaison de toutes ces forces, soudées par un fort sentiment d’appartenance, produisit un réel fourmillement d’initiatives, de projets, de réalisations.

Monsieur Dambiermont, alors Préfet de l’Athénée royal Liège 1, accepta en 1991 de gérer à distance les sections techniques de qualification et professionnelles du 3ème degré créées et détachées officiellement à son antenne du Lycée d’Alleur.

Le décret de Madame la Ministre-Présidente Onkelinx, instaurant la restructuration de nombreux établissements d’enseignement secondaire au 1er septembre 1996, date précise du 40ème anniversaire de la création de l’école, mit fin à ce partenariat. L’école, qui avait dès lors acquis son autonomie, reçut le titre d’Institut Technique de la Communauté française. En offrant aux élèves le cycle complet des 6 années d’enseignement secondaire dans les orientations d’études de transition, de technique de qualification et de professionnelle, le vœu de tous les parents et de tous nos élèves était exaucé.

Et le 1er janvier 1997, l’établissement se voyait attribuer, enfin, l’appellation d’Athénée royal…

Lire Il était une fois…;
Lire Les années 60;
Lire Les années 70;
Lire Les années 80;
Lire Le XXIe siècle;
Lire Les années… 10.

Retour au sommaire de l’Historique.


©photos : WalOnMap


Retour au Sommaire.


Charte Ar Ans1

Document mis à jour le 15.12.2017